Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18 avril 2015

De longs gémissements. 5/9

A rêver, la voix tremblante, et tout lire sur le visage. Au Mont des Oliviers, la parure grande ouverte, un bouclier qui ne sert plus, il n’y a plus de sève, les branches se tendent en haut, vers le soleil. Pour trouver de l’eau il faut briser la nuit et pour tirer la corde il faut inventer la poussière aux doigts.

05 Août 2014.

07:00 Publié dans texte | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.