Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19 mars 2015

Oh, perdu, éloigné. I, 3/6

on en réduirait l’allure et le temps, une course et le pied nu s’effrite, tout en se tournant et donnant vie encore à ces aventures de joie et d’espérance. Les enfants jouent, au bord de la mare les anciens concertent, ils chantent leurs victoires, ils unissent leurs sensations, oh belle,

04 Août 2014.

07:00 Publié dans texte | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.