Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26 février 2015

Encore. 4/7

un vieux faune de terre cuite, les amants bizarres penchent au jet d’eau et en ardeurs sans fin, sans fin, sans avenir, sans rien et sans personne. De l’amertume, de l’oubli, des cris et des aveux, abandonnés, des lèvres avalées, des cœurs sans un ruban, des animaux lavés, des cœurs en églantine.

30 Juillet 2014.

07:00 Publié dans texte | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.