Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21 février 2015

Tout à l’espérance. 6/7

Vers leur nuit immense, sans raison, désolés, arides, pointus, compliqués tout avoir, tout prendre, ne rien donner, et tout attendre. Ils passent et ne voient rien, ni haine, ni saison. Tout se complique et tourne, le vent, les murs, les clôtures, les lignes, alors, alors, il n’est pas temps, le cœur voyage.

29 Juillet 2014.

07:00 Publié dans texte | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Un très beau texte qui coule et se déroule en musique, en belle harmonie, en pure poésie "chalandonienne" ... des mots qui se tiennent par la mains et qui s'entendent bien, des mots qui inspirent et expirent, des mots qui chantent ... un texte généreux ... merci

Écrit par : Maria-D | 21 février 2015

Les commentaires sont fermés.