Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27 janvier 2015

Parfois. 2a/2

Bien sûr, bien tôt, bien tant, et tout y penche et tout y va, les heures, les rochers, les insectes oubliés, naïades, sylphes, nymphes, sylvains et faunes, ils tirent sur tout et ébranchent les arbres, aux sources fugitives, aux bois écorcés, aux cœurs énamourés, aux folies abandonnées, ils posent,

se posent et se penchent, et tout y boit et, et, tant d’amour et d’espérance, parfois, parfois, sur une idée simple et obstinée, tu es en tête et tu mènes, timonier, et les autres en sont à se résoudre, oui pour oui, et non pour non, tout y passe et tout y chante, timonier, mais dans la tempête

tu es résolu, et tu penches et tu tournes, le haut pour le haut, le reste pour tout dire et oublier le bas pour le bas, le fort et le tendre et puis l’eau froide des sources et tout penche après chaque tronc, sous chaque écorces, oiseaux saisis, insectes oubliés, naïades, sylphes, nymphes,  sylvains

et faunes, tout penche, tout tourne, tout cherche, je t’appelle et je crie où vas-tu vite, et tu cherches sous la mousse, au coin des troncs fendus, sur le lointain, troupeau perdu. Il y a cette idée simple et qui tourmente dans la tempête, le timonier est-il résolu et tout arrive-t-il a les convaincre, je pars

25 Juillet 2014. 

07:00 Publié dans texte | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.