Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14 décembre 2014

Pour tout combler. 8/8

ils y sont au loin, il tirent une à une les branches et les feuilles, les noms gravés, les liens tenus. Le bois commence et tout murmure, irions nous, irions nous sur la vie posée, sur le temps sans espace. Espérons, espérons, la vie, défendons le temps, tout y tient et tout plait, tout attire, tout.

Chante, on entend encore la chanson lente.

19 Juillet 2014. 

07:00 Publié dans texte | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.