Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20 novembre 2014

Parfum perdu. 5/5

Si tout accueillait ce qui passe, rien ne reste, au vent tout sèche et tout s’efface, les griffes, les douleurs. Un pas de plus, sur le devant, une ombre encore, tout est épars, tout est rompu, les lèvres et les rires, le chemin, la rive, la pente, une saison en plus et l’oubli, sans toucher, ne tenant en place.

Une ruine, des pierres une sur l’autre, le sens perdu tout puise enfin son air, herbe assoiffée.

16 Juillet 2014.                

07:00 Publié dans Traditions | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.