Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26 octobre 2014

Ce qui avance. 5/10

Après l’autre, un regard et tout arrive, sur le devant et sur la route au fond des eaux, miroir mouillé, ils tiennent, ils se piquent, les épines au front collées. Dur devant l’autre, chant voyageur, il accompagne sa marche et tient un bâton, pèlerin sans nuages, sans conques, ni fruits fendus.

22 Avril 2014.

07:00 Publié dans texte | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Regard tourné sur le devant
au fond des eaux il se retire
épine vive au creux de l’œil
un chant ancien coule sucré
velouté comme un fruit mûr

Écrit par : Maria-D | 26 octobre 2014

Les commentaires sont fermés.