Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06 octobre 2014

Achille et Patrocle. 2/8

les autres sans retenue, sans rien. Il faut attendre et tout espérer, la vie éclatée sur la rue, au sol noir, tout meurtri et défait sous le sabot, il est posé, il est éclaté, monceau, jeunesse déroutée, silence perdu, éveil tenu, frange perdue, tout est incliné, tout vire à l’incertitude, le front posé au sol,

25 Août 2013.

07:00 Publié dans texte | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.