Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10 juillet 2014

Entre deux airs. 4/4

Sans solution, quel contraste, tu t’enflammes, petit air, petite lueur, petit éclat, tu es rendu, fidèlement, petit jour intact, tu te prives du printemps à venir. Tu me protèges et je te pense, arbre premier, et tais-toi donc, je suis timide et joyeux, pour la liberté je te chante. Ton innocence est une noble faiblesse, tout parle de joie et de fidélité.

07 Août 2013.

07:00 Publié dans texte | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.