Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02 juin 2014

Commentaires. 3/8

et toujours, on croyait que tout était à l’ombre. La rosée tendre, les enfants fiers aux chaudes pierres sur le chemin, la tête dans le feu et le corps perdu de poussière. Les voyageurs voyagent. Je prends toutes les leçons et je respire, la ceinture ouverte et le corps écartelé, le poids en suspension

02 Août 2013.

07:00 Publié dans texte | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.