Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25 mai 2014

Ni roi, ni chantre. 3/8

les mains tendues, ils espèrent la rencontre et l’idée, oh, l’idée, se battre et châtier l’ennemi, un grand peuple fier et libre, qui pleure, qui pleure et ne veut rien devenir, une hymne perdue, tout résumé à celui qui s’acquitte, la main à la poche, le cœur sous la main, et la chanson lente, lente,

01 Août 2013.

07:00 Publié dans texte | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Le coeur sous la main, bien caché.

Écrit par : Maria-D | 25 mai 2014

Les commentaires sont fermés.