Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22 mai 2014

Au lacet. 7/7

sur le parcours, tournez, retournez à votre voyage, oiseaux enfuis et voleurs d’or. L’herbe est douce et chante aussi l’herbe fleurie, au désert, au désert tout étendre et chercher aussi l’ombrage de trois arbres au feuillage vert et reposer un peu et s’enfoncer dans l’eau tiède. Le corps aisé,

la tête au soleil et le cœur rompu, l’œil assoiffé, les mains tendues, l’âme dans l’ombre et tourner à la liberté, fuir au repos. Simplement sourire et avaler les nuages, oies ou cygnes, un jour sur le lac je glissais, et pourquoi espérer une autre fois tourner à la liberté, petit oiseau serré, au lacet.

Pourquoi chanter encore, quand rien ne pousse, il faut, il faut avaler l’air et puiser la lumière.

01 Août 2013.

07:00 Publié dans texte | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

AIR

Oubli
porte fermée

Sur la terre inclinée
Un arbre tremble
Et seul Un oiseau chante
Sur le toit
Il n’y a plus de lumière
Que le soleil

Et les signes que font tes doigts

Pierre Reverdy

Écrit par : Maria-D | 22 mai 2014

Les commentaires sont fermés.