Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05 mars 2014

Plume volée et inutile. 6/9

Le cœur au fond des yeux, alangui dans l’ombre claire, le soleil est absent. Ô, le balancement du berceau sous la main, les pieds sur la terre tassée, le cœur posé au bord des eaux en assemblée, il tourne et ne refuse ni un glissement, ni une égratignure, tout est perdu et tout est commencé, le devant et le loin, la certitude et le travail obscur.

18 Juillet 2013.

10:00 Publié dans texte | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.