Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22 janvier 2014

Vague, vague. 1/11

Pour y redire et entendre enfin le cri, le chant, le spasme sans déroute, un enfer tendre, un dire encore, encore sur le devant, sur la route.

Le corps s’enchante, la vie s’envole, élans et certitudes sur le sol. Il oppose, et un panier et une marque, le bon mot, la correction, la peur enfuie, les silences.

15 Juillet 2013.

10:00 Publié dans texte | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Dire, redire, frémir et puis entendre le cri premier, le chant d’azur et la blessure, le rouge sang de la morsure.

Le corps exulte, l’âme est un souffle, dans le ciel l'or. Au cœur des choses, la grâce, le jour, le verbe, le châtiment, l’azur du mot.

Écrit par : Maria-D | 22 janvier 2014

Les commentaires sont fermés.