Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19 janvier 2014

De bien, de loin. 4/5

Tu perdras le jour venu, les idées neuves, les liens détendus, la vie inutile, les accumulations, un tas. En tas tout avance et tout se conduit dans l’âme perdue. Le cœur noué, un fil à tendre, cœur tenu qui palpite, cœur aimé qui attend sur le chemin d’une âme à l’autre, ils sont perdus dans le noir, dans la vie dure, sans avenir, sans rien en haut, tout au devant à la surface, sur les saisons, les câbles tirés sur la piste, vieux sur le fil, vieilles sans rien, bouches mortes et cœurs meurtris.

19 Avril 2013.

10:00 Publié dans texte | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.