Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18 novembre 2013

De l’exil, il cherche, il trouve. 7/8

Aux extérieurs les extrêmes, tempes enrubannées, ils ferment le chemin, la vie errante dans tout l’univers, ils chantent et personne n’entend au loin le cri qui sonne, et sous son charme il sonne, la liberté, la liberté.

Ils écoutent et plongent, ils finissent mal et mal venus ils comptent, ils avancent un pas, un autre à temps venu, au temps, ils sont à en faire le tracé, la vérité fuit leurs bouches, ils sont aveugles et sourds, ils marcheront, ils marcheront et ne trouveront rien ni plaies, ni coups, ni pierres au chemin, ni mousse sur la roche.

17 Août 2012.

10:04 Publié dans texte | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Sur la roche
la mousse brousse la pierre
la plaie se tait

Écrit par : Maria-D | 18 novembre 2013

Les commentaires sont fermés.